Skip to Main Content

2018 France Spencer Stuart Board Index

2018 France Spencer Stuart Board Index

La gouvernance des sociétés du CAC 40 est arrivée à maturité avec :

  • Une parité quasiment établie au niveau de leur composition où le cumul des mandats devient l’exception ;
  • Un rôle de plus en plus affirmé du conseil dans le débat stratégique avec la généralisation des séminaires stratégiques et dans la préparation des successions avec la montée en puissance des Comités de Nominations ;
  • Des méthodes de travail qui s’affinent et qui permettent d’améliorer les conditions de fonctionnement et la qualité du débat ;
  • Une taille de conseil qui tend à se réduire ;
  • Une contribution positive des administrateurs salariés ;
  • Une internationalisation maitrisée mais qui apporte une ouverture sur le monde que peu d’autres pays ont atteint (ex : USA, Japon, Chine…)

Dans ce contexte tout à fait positif, des enjeux restent encore à relever pour demain :

  • A quel rythme les codes de gouvernance doivent-ils faire évoluer leurs recommandations pour prendre en compte les modifications de pratiques?
  • Comment adapter la composition et le style culturel des conseils aux évolutions de fond de leur environnement et des challenges qu’ils doivent relever ?
  • Comment accroître la cohésion et la capacité de travailler en équipe du conseil d’administration et comment évaluer la contribution individuelle des administrateurs ?

La gouvernance des sociétés du CAC 40 est arrivée à maturité avec :

  • Une parité quasiment établie au niveau de leur composition où le cumul des mandats devient l’exception ;
  • Un rôle de plus en plus affirmé du conseil dans le débat stratégique avec la généralisation des séminaires stratégiques et dans la préparation des successions avec la montée en puissance des Comités de Nominations ;
  • Des méthodes de travail qui s’affinent et qui permettent d’améliorer les conditions de fonctionnement et la qualité du débat ;
  • Une taille de conseil qui tend à se réduire ;
  • Une contribution positive des administrateurs salariés ;
  • Une internationalisation maitrisée mais qui apporte une ouverture sur le monde que peu d’autres pays ont atteint (ex : USA, Japon, Chine…)

Dans ce contexte tout à fait positif, des enjeux restent encore à relever pour demain :

  • A quel rythme les codes de gouvernance doivent-ils faire évoluer leurs recommandations pour prendre en compte les modifications de pratiques?
  • Comment adapter la composition et le style culturel des conseils aux évolutions de fond de leur environnement et des challenges qu’ils doivent relever ?
  • Comment accroître la cohésion et la capacité de travailler en équipe du conseil d’administration et comment évaluer la contribution individuelle des administrateurs ?